Les pré-requis pour démarrer la conduite accompagnée

Depuis sa création en 1987 l’Apprentissage Anticipé de la Conduite séduit de plus en plus de candidats à l’épreuve tant redoutée du permis de conduire. Le principe de cette méthode progressive est de permettre au futur conducteur d’apprendre les bases de la conduite en auto-école et de se perfectionner en conduisant pendant une longue période( de 1 à 3 ans) en compagnie de l’accompagnateur de son choix et en étant confronté à des situations de conduite très variées. Si vous souhaitez bénéficier de cette formule il vous faudra respecter quelques conditions.

Les conditions spécifiques au candidat

Il vous faut être âgé d’un minimum de 15 ans lors de l’inscription mais il n’existe aucune limite supérieure d’âge. Par ailleurs, il faut savoir que vous devrez attendre d’avoir 17 ans et demi au minimum pour vous présenter aux épreuves pratiques du permis de conduire. Si vous l’obtenez vous pourrez conduire seul dès le 1er jour de votre majorité.

Pour que votre inscription soit possible vous devrez en outre , selon votre cas, présenter l’une ou l’autre des deux attestations sanctionnant l’apprentissage obligatoire des règles de sécurité routière prévues à ce effet :

– Les Attestations Scolaires de Sécurité Routière (ASSR1 et ASSR2) qui sont remises aux collégiens ayant réussi le contrôle des connaissances théoriques obligatoires en matière de sécurité routière enseignées pendant le temps scolaire.

– L’Attestation de Sécurité Routière (ASR) mise en place pour les personnes qui n’ont pas obtenu les ASSR1 et 2 délivrée par un service dépendant de l’académie ou par la direction des affaires scolaires.

Ces deux conditions remplies il ne vous restera qu’à réussir une évaluation préalable et à signer un contrat de 20h d’enseignement minimum avec l’auto-école. Un agrément préfectoral spécifique vous sera alors délivré.

Les conditions inhérentes à l’accompagnateur

Vous pouvez choisir un ou plusieurs accompagnateurs, qu’il s’agisse de membres de votre famille ou non. Le nom de chacun d’entre eux ainsi que leur consentement devra figurer sur le contrat signé avec l’auto-école.

Il faut savoir que chaque accompagnateur devra non seulement être titulaire d’un permis B depuis au moins 5 ans mais aussi pouvoir justifier d’une expérience de conduite ininterrompue pour la même période. Il lui faudra aussi obtenir l’accord de sa compagnie d’assurance pour vous accompagner.

Il est impératif qu’il n’ait fait l’objet d’aucune annulation ou d’aucune invalidation de son permis de conduire dans les 5 années qui précèdent la demande de votre accompagnement.

Les conditions relatives au véhicule

Pour effectuer vos 3000 kms de conduite accompagnée obligatoires, vous pouvez choisir tout type de véhicule entrant dans la catégorie du permis B.

Une fois votre choix arrêté, il vous faudra obligatoirement y installer deux rétroviseurs latéraux (un à gauche et un à droite) ainsi qu’un signe distinctif « conduite accompagnée » bien visible à l’arrière du véhicule.

Pour sécuriser davantage la voiture, l’accompagnateur peut également choisir d’y installer un kit de rétroviseurs spécifiquement conçu pour la conduite accompagnée (deux rétroviseurs latéraux, deux rétroviseurs arrières garantissant une vision latérale et arrière optimum.

L’apprentissage de la conduite sous forme de conduite accompagnée présente de nombreux avantages. Outre le fait que vous aurez acquis bien plus d’expérience pratique que les candidats bénéficiant d’une formule classique votre probabilité de réussite à l’examen sera maximum. Par ailleurs, une fois votre permis en poche vous pourrez obtenir une assurance jeune chauffeur beaucoup moins chère et la durée de probation de votre permis de conduire sera réduite à 2 ans.

© Conduite-aac.com - Mentions légales - Auto-Ecole PoinCare